Heiner Goebbels, rencontres croisées

Comme Noir sur blanc, hommage posthume au dramaturge Heiner Müller présenté en 1997 par le Festival d’automne à la MC 93 de Bobigny, Eislermaterial prend pour unique objet de représentation le legs d’un créateur aux allures d’alter ego du compositeur. Par son engagement politique non orthodoxe et par son principe de « musique appliquée » déterminant une étroite relation avec les autres arts, Hanns Eisler (1898-1962) s’inscrit en amont des préoccupations de Heiner Goebbels (né en 1952), ancien fondateur d’une « Fanfare soi-disant d’extrême gauche » reconverti en concepteur de spectacles multimédias uniques en leur genre. Réalisé à l’occasion du centenaire de la naissance du plus irréductible des élèves de Schoenberg (auteur de partitions dodécaphoniques très novatrices, Eisler fit ausi carrièreà Hollywood avant de signer l’hymne national de l’ex-RDA !), Eislermaterial rassemble des pages à caractère populaire (essentiellement des lieder) pour un arrangement (style et instrumentation) typique des hybridations opérées habituellement par Heiner Goebbels.

Read More

Le financement des 35 heures transitera par une « tuyauterie » très complexe

COMPLEXE, le financement des 35 heures se traduit par des allègements de charge pour les entreprises qui réduiront leur temps de travail. Gérés par un fonds spécial, ceux-ci seront conditionnés à la signature d’un acccord par des syndicats majoritaires ou bien approuvés par le personnel. Ils sont censés aider l’entreprise à absorber le surcoût du SMIC.

Read More

Les procédures disciplinaires se sont multipliées ces dernières années

CONTRAIREMENT aux idées reçues, la responsabilité juridique des magistrats peut être mise en cause : ceux-ci sont soumis à un triple régime de responsabilité : pénale, civile et disciplinaire. Méconnu, ce système se révèle pour une part, inadapté. La responsabilité des magistrats ne doit pas être confondue avec la remise en cause de leurs décisions, qui se fait par les voies de recours (appel, cassation).

Read More

Souriez, vous êtes pisté

C’est chose acquise : dans notre monde informatisé, le moindre geste peut laisser une trace. De gigantesques bases de données rassemblent une multitude de détails épars et souvent inutilisables, que bien des entreprises cherchent à recouper avec leurs fichiers afin d’« individualiser » les relations avec leurs clients, si nombreux soient-ils. Les outils de prospection de données (data mining) permettent de repérer les tendances ou irrégularités les plus significatives dans ces montagnes d’informations, à l’instar du système Relationship Optimizer, que vient de lancer NCR.

Particulièrement connue pour ses automates bancaires, la société de « business technologique » gère plusieurs centaines de bases de données pour ses clients, dont la plus importante aurait une capacité de 8 teraoctets, soit vingt-cinq mille fois l’Encyclopaedia Universalis. Des informations de toute nature y sont stockées, provenant de l’ensemble des sources disponibles : factures et relevés de comptes en tout genre, sites Internet commerciaux, distributeurs de billets, centres de marketing téléphonique, bornes interactives… et caractéristiques « biométriques » issues des systèmes de reconnaissance de la voix, des empreintes digitales ou de l’iris des yeux (lire aussi notre article « Tenus à l’oeil »).

Grâce à une analyse de comportement basée sur l’individu, Relationship Optimizer doit repérer tout événement inhabituel pour un client : une augmentation imprévue du nombre d’appels téléphoniques ou encore la fréquentation de serveurs Web sur un thème particulier. Un système d’aide à la décision offre alors à la firme les moyens de réagir au plus vite - par une proposition adaptée aux besoins supposés du client, un entretien avec un commercial… ou la mise en route d’un dispositif de sécurité, le cas échéant. Des millions de personnes peuvent ainsi être simultanément suivies à la trace en temps réel, au bénéfice d’une meilleure personnalisation des relations entre l’entreprise et ses clients.

Mais à quel prix ? Le pistage systématique comme les recoupements entre fichiers privés et fichiers publics ou semi-publics (des annuaires téléphoniques aux déclarations d’impôt) pèsent de plus en plus sur la vie privée du consommateur. Décortiqué, classifié, analysé, ce dernier est rarement tenu au courant des profils que peuvent dresser de lui son banquier ou son employeur. Pierre Mevil-Blanche, directeur à NCR France, se défend de toute intrusion abusive : « Relationship Optimizer offre différents niveaux de protection de la vie privée, et chaque individu peut choisir le type de traitement des données qui lui sera appliqué. » Reste à s’assurer que les entreprises utilisant le système informeront bien leurs clients de cette possibilité. Mais les inquiétudes récemment exprimées par le président de la CNIL permettent d’en douter sérieusement.

Matthieu Crocq

Daniel Hentzé, le copain de « Jean »

C’EST l’histoire d’un colosse, au rire sonore et aux prunelles moutarde. L’histoire d’un Parigot, tchatcheur et sentimental, qui, devenu SDF après vingt-deux ans d’une carrière de chauffeur routier, s’est juré d’aider les sans-logis en forçant toutes les portes de la mairie de Paris. L’histoire de Daniel Hentzé, cinquante-six ans, plein d’échardes, chargé depuis peu des inventaires dans les écoles de Paris, et prêt à toutes les audaces - balancer les traîtres, ébranler le RPR, fabriquer un journal - pour prêter main forte à Jean Tiberi. Son copain « Jean ».

Read More